La poésie dans tous ses états

Permettre à tous de poser leurs mots avec passion
 
AccueilPortailGalerieÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 Mon Âme est restée en cette demeure [Lecteurs fragiles s'abstenir]

Aller en bas 
AuteurMessage
celineb

avatar

Messages : 1081
Date d'inscription : 21/09/2017
Localisation : Hauts-de-France

MessageSujet: Mon Âme est restée en cette demeure [Lecteurs fragiles s'abstenir]    Jeu 18 Jan - 15:31

Mon Âme est restée en cette demeure

Je suis déjà venue ici. Près du portail de fer, j’ai croisé ce chien mort qui n’aboie plus depuis longtemps. Puis ces ombres au loin qui s’enfuient dans le vent. Je les ai déjà vues. Dans un rêve, un songe, une vision ? Pourquoi faut-il à nouveau revenir en ces lieux que j’ai quittés jadis ? Je reviens toujours ici. Pourquoi ?

Docteur, l’état de santé de ma demi-sœur ne s’améliore pas. J’ai l’impression qu’elle ne pourra jamais quitter cet endroit où on la soigne. Ne soyez pas pessimiste, mon ami, la médecine de l’esprit fait des miracles, de nos jours. Ayez confiance. Je ne désespère pas, docteur, j’essaie, en tout cas. Mais comme elle a changé, Éléonore, ma sœur.

Ce jeune homme, là, qui me regarde avec frayeur. Aurait-il peur de moi ? Les infirmières m’ont demandé de l’embrasser mais je n’embrasse pas les étrangers, d’abord, quelle idée. Il paraît que c’est mon demi-frère. Première nouvelle. Qu’il aille au diable. Je préfère mes souvenirs.

Allons, Mademoiselle, c’est l’heure de prendre vos médicaments. Oui, oui, pas d’histoires. Non, vous ne les avez pas déjà pris. Ils vous permettront de vous endormir très vite, sans souci. Vous aimez dormir, n’est-ce-pas, et surtout rêver. Allez-y, doucement, voilà, elle est bien sage.


A suivre...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
celineb

avatar

Messages : 1081
Date d'inscription : 21/09/2017
Localisation : Hauts-de-France

MessageSujet: Re: Mon Âme est restée en cette demeure [Lecteurs fragiles s'abstenir]    Jeu 18 Jan - 15:32

Dans la grande maison, quelle est cette silhouette qui passe, fugitive ? Quel beau visage dans le miroir. C’est maman ? Tout est si raffiné ici, si luxueux. Des petits pas dans l’escalier, enfance choyée. Évanescences. J’entends le piano qui résonne. Encore un rêve, ou un souvenir, qui sait ?

Bon, je m’en vais à présent, je crois qu’elle s’est endormie, tu transmettras le message à l’infirmière de nuit. Pas de problème aujourd’hui. Une courte visite de son demi-frère, elle ne l’a pas reconnue. J’ai l’impression surtout qu’elle le considère comme un étranger. Un premier mariage, oui. Elle ne cesse pas de parler d’un chien mort, c’est bizarre.

Tiens, il y a du sang sur le canapé. Le mien ? Non, tout va bien. Et peu m’importe. Je n’aime que ma poupée. Tant pis pour maman si papa l’a tuée. Il ne faut pas dire des choses comme ça ? Bien, monsieur, je ne le dirai plus. D’ailleurs, je le pense vraiment, tout m’est égal, je l’ai déjà dit. Je n’ai plus de corps pour pouvoir souffrir.

Bonjour, ma chérie, tu reconnais ta tante ? Oui, je sais, il est bien tôt mais je devais passer aujourd’hui, c’est ton anniversaire. Tu l’ignorais ? Regarde le beau gâteau que je t’ai apporté. Tu n’en veux pas ? Tu dis qu’il a un goût de chien mort ? Mais quelle horreur, comment peux-tu dire des choses pareilles, ma chérie. Cette patiente est vraiment pénible. Elle a renversé son petit-déjeuner sur son lit, repoussé sa parente venue la visiter. Laissez-moi vous aider, madame.


A suivre...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
celineb

avatar

Messages : 1081
Date d'inscription : 21/09/2017
Localisation : Hauts-de-France

MessageSujet: Re: Mon Âme est restée en cette demeure [Lecteurs fragiles s'abstenir]    Jeu 18 Jan - 15:32

Quel monde autour de mon lit ce matin ! Il paraît que c’est mon anniversaire. Je m’en moque éperdument. Je suis morte il y a bien longtemps. Mon corps, mon âme sont restés en cette demeure. Si l’on regarde dans le miroir, l’on y voit mon ombre qui erre à jamais. Temps de l’enfance, temps du bonheur.

Éléonore, pourquoi ne souris-tu jamais ? C’est ton demi-frère, Alexandre, qui vient passer un peu de temps avec toi. Allez, fais-lui un beau sourire. Il t’a apporté des fleurs pour ton anniversaire. Tu aimes les roses, c’est ta fleur favorite, j’en suis sûre. De délicieuses roses thé, il t’a gâtée.

Maman est en morceaux dans le salon. Papa s’est acharné. C’est quand même un peu exagéré. Et le voilà qui pleure, effondré dans un fauteuil. Il a beaucoup de sang sur les mains, ce n’est pas raisonnable. Il faudrait qu’il se les lave. Je me lave toujours les mains avant de passer à table, moi. Bon, c’est vrai, il ne va pas passer à table

Non, cher confrère, il n’y a aucun espoir pour cette jeune fille. Huit longues années déjà qu’elle est là, enfermée, pour son bien, naturellement. Elle a perdu l’esprit, elle ne le retrouvera plus. Je cache la vérité à la famille, par compassion. Oui, c’est terrible, mais que voulez-vous, après un traumatisme pareil, ce n’est pas étonnant.

A suivre...

_________________


Dernière édition par celineb le Jeu 18 Jan - 15:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
celineb

avatar

Messages : 1081
Date d'inscription : 21/09/2017
Localisation : Hauts-de-France

MessageSujet: Re: Mon Âme est restée en cette demeure [Lecteurs fragiles s'abstenir]    Jeu 18 Jan - 15:33

Tiens, voilà papa qui prend un revolver dans son tiroir. Il me regarde avec un drôle de sourire. Il dirige l’arme vers sa tempe. Il tire. C’est comme ça qu’on perd son père, après sa mère, amer. Voilà que je fais des vers. Poétesse précoce, on me l’a déjà dit. J’attends, on va venir, je le sais. Le coup de feu a été bruyant. Il suffit d’attendre.

Vous avez raison, cher ami, elle divague complètement. On dirait qu’elle revit éternellement cette scène d’il y a huit ans, ce meurtre affreux, ce suicide. Il est vrai qu’assister à cela à dix ans a de quoi vous faire perdre l’esprit. Pauvre jeune fille. Voyez comme elle nous regarde. On dirait qu’elle ne nous voit pas. Elle regarde à travers nous, en quelque sorte.

Papa, maman, le chien et moi. Papa ne m’a pas tuée, moi, dommage. J’aurais préféré. La vie ne m’intéresse plus, à présent, sans eux, sans nous. Ils étaient ma famille. Papa, maman, le chien, sans moi. Je ne suis plus rien. Oui, madame, j’avale mon médicament. Papa, maman…


FIN

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
astéria admin
Admin
avatar

Messages : 820
Date d'inscription : 03/07/2017
Localisation : à l'est de mon coeur

MessageSujet: Re: Mon Âme est restée en cette demeure [Lecteurs fragiles s'abstenir]    Sam 20 Jan - 17:50

J'ai frémi et j'ai aimé. Merci Céline
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-mots-brouillon.forumactif.com
celineb

avatar

Messages : 1081
Date d'inscription : 21/09/2017
Localisation : Hauts-de-France

MessageSujet: Re: Mon Âme est restée en cette demeure [Lecteurs fragiles s'abstenir]    Sam 20 Jan - 19:13

Merci !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mon Âme est restée en cette demeure [Lecteurs fragiles s'abstenir]    

Revenir en haut Aller en bas
 
Mon Âme est restée en cette demeure [Lecteurs fragiles s'abstenir]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qu'allez vous faire pour mle Halloween de cette année ??
» DANS QUEL DEPARTEMENT EST CETTE VILLE ?
» [Probleme] Youtube : "impossible de lire cette video"
» Un automne qui passe trop vite cette année...
» [Steiner, Alec] Transports parisiens Tome 1 : Mais qui est cette personne allongée dans le lit à côté de moi?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La poésie dans tous ses états :: nouvelles, histoires-
Sauter vers: