La poésie dans tous ses états

Permettre à tous de poser leurs mots avec passion
 
AccueilPortailGalerieÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 Le Bonhomme Alphabet

Aller en bas 
AuteurMessage
celineb

avatar

Messages : 762
Date d'inscription : 21/09/2017
Localisation : Hauts-de-France

MessageSujet: Le Bonhomme Alphabet   Mer 8 Nov - 8:30

Le Bonhomme Alphabet

           Quand il était plus jeune, Matthieu avait eu le plus grand mal à apprendre à lire et à écrire. Non qu’il ait été stupide mais, malheureusement, il ramenait toujours à la maison des cahiers remplis de fautes d’orthographe et des appréciations peu élogieuses de ses professeurs sur ses bulletins trimestriels. Cela désespérait ses parents qui auraient voulu qu’il intègre Polytechnique à douze ans. Lui-même se faisait une raison. Depuis qu’il était tout petit, il avait appris à vivre avec ses imperfections et prenait les choses avec philosophie.

           Le temps passa, le jeune garçon grandit et intégra à un âge raisonnable une école de commerce de niveau moyen. Il devint employé dans une briqueterie et, à vingt-trois ans, avait totalement oublié ses problèmes juvéniles avec l’orthographe. Son emploi consistait principalement à suivre les achats et les ventes de matériel et ses lacunes dans le domaine de la langue n’étaient en rien préjudiciables à ses activités professionnelles.

           Toutefois, en février de cette année-là, une curieuse aventure lui arriva. Le soir tombait, Matthieu rentrait du travail après une journée sans histoire. Il avait hâte d’enfiler ses chaussons, de se caler au coin du feu et d’allumer la télévision jusqu’à une heure avancée de la nuit. C’était la période du carnaval, des masques déambulaient dans les rues de sa petite ville. Il croisait avec amusement des Batman, des chats aux moustaches immenses, des Pierrots lunaires et des marquises séduisantes. Mais, en se dépêchant vers son domicile, il heurta involontairement du coude un homme robuste, de haute taille, déguisé en clown.

       Il s’excusa aussitôt mais l’individu masqué semblait furieux. Il fit un scandale en pleine rue et commença à l’insulter. Le garçon n’était pas dénué du sens de l’humour et il s’amusa beaucoup devant ce masque hagard, rougeaud, coiffé d’un chapeau haut de forme déchiré qui vitupérait à son endroit. La scène se prolongeant plus que de raison, il essaya de s’éloigner mais le clown gigantesque le retint par la manche et lui glissa ces mots lourds de menaces :

- « Si vous croyez vous en tirer comme ça, vous vous trompez. Je sais que vous avez fait exprès de me heurter au passage. Je lis dans votre regard que vous me trouvez ridicule mais vous devriez vous méfier des apparences. On m'appelle le Bonhomme Alphabet. Vous comprendrez bientôt ce que cela veut dire."

A suivre...

_________________


Dernière édition par celineb le Mer 8 Nov - 17:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
celineb

avatar

Messages : 762
Date d'inscription : 21/09/2017
Localisation : Hauts-de-France

MessageSujet: Re: Le Bonhomme Alphabet   Mer 8 Nov - 16:52

           L’homme ricana férocement et lâcha enfin le bras de Matthieu qui put se dégager. Le garçon tourna les talons aussitôt et s’éloigna rapidement. La méchanceté visible de ce fou l’avait frappé. Il respirait la haine. Le garçon finit par oublier ce passant désagréable et rentra chez lui. Il était toujours célibataire et vivait seul mais cette solitude affective le laissait plutôt indifférent. Le mariage avait de bons comme de mauvais côtés, sa nature flegmatique lui suggérait de ne rien désirer d’autre que sa situation présente.

           La soirée de Matthieu se passa normalement. Il nourrit son chat qui l’avait attendu patiemment toute la journée, dîna et se coucha l’esprit léger. A quatre heures du matin toutefois, il se réveilla brusquement. Il lui semblait qu’on toquait au carreau du rez-de-chaussée de son petit pavillon. C’était le cas, en effet. Il passa un vêtement, descendit l’escalier et constata que les coups redoublaient. Il se dirigea vers la porte-fenêtre de sa maison.

           Au moment où il l’atteignait, il entendit un vacarme épouvantable. Le carreau qui surplombait la porte d’entrée de son logis avait été brisé et les morceaux tombaient en désordre autour de lui. Il recula vivement. C’est alors qu’il perçut un ricanement sadique dans le silence revenu. Cela le fit frissonner. Néanmoins, il prit son courage à deux mains, bondit vers la porte d’entrée et l’ouvrit brutalement.


A suivre...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hortensia

avatar

Messages : 226
Date d'inscription : 05/07/2017

MessageSujet: Re: Le Bonhomme Alphabet   Mer 8 Nov - 17:35

j'attends avec impatience la suite, ça va être palpitant j'en suis sûre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
celineb

avatar

Messages : 762
Date d'inscription : 21/09/2017
Localisation : Hauts-de-France

MessageSujet: Re: Le Bonhomme Alphabet   Jeu 9 Nov - 6:31

           A la lueur du lampadaire, il constata que le lieu était totalement désert, l’intrus avait fui. Mais, en se retournant, il vit que sur le battant extérieur de la porte étaient inscrites trois grosses lettres majuscules : A, B et C, taguées en rouge sang. Ce maudit visiteur de la nuit avait bien réussi son coup. Matthieu était aussi angoissé que furieux : il faudrait nettoyer et réparer tout ça et il ne roulait pas sur l’or. Le jeune homme attendit le matin sur un banc de la cuisine, il ne pouvait pas se rendormir.

           Le lendemain, avec le jour, il se calma et fit le nécessaire pour tout remettre en ordre. Sa journée de travail se déroula comme à l’ordinaire, ennuyeuse et routinière. Le soir venu, avant de rentrer chez lui, il eut une légère appréhension : pourrait-il dormir normalement cette nuit ? Il redoutait un nouveau passage du ricaneur. Mais aucun problème ne surgit à l’improviste. Toutefois, anxieux, ses angoisses l’empêchèrent de passer une nuit normale. A l’aube, Matthieu était épuisé. Il espéra néanmoins que le mystérieux voyou s’était lassé et ne reviendrait plus le tourmenter.

           Son week-end commença sans problème particulier. Il faisait des efforts pour oublier sa fin de semaine pénible et cela réussit. Après avoir fait sa lessive hebdomadaire en début de matinée, Il sortit pour rejoindre sa voiture garée dans la petite rue devant chez lui. C’était l’heure d’aller faire les courses de la semaine à l’hypermarché voisin. Ce qu’il vit soudain l'épouvanta.


A suivre...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
celineb

avatar

Messages : 762
Date d'inscription : 21/09/2017
Localisation : Hauts-de-France

MessageSujet: Re: Le Bonhomme Alphabet   Jeu 9 Nov - 12:48

           [...] Son véhicule était maculé de sang, un paquet de tripes fumantes reposait sur le capot. On voyait dessinées sur la portière du conducteur les lettres : D, E et F en majuscules dégoulinantes.

           Une nausée terrible secoua le jeune homme. Sans réfléchir, hagard, il se précipita sur son karcher et lava en hâte son auto, la débarrassant au passage du déchet répugnant. Puis il s’effondra dans un coin du salon, anéanti, à bout. Que signifiait ce jeu sanglant ? Fallait-il y voir la marque de cet horrible Bonhomme Alphabet qui voulait tellement être pris au sérieux ? Probablement. Tout cela n’avait vraiment pas de sens. Dans la tête du jeune homme, des questions sans réponse tournaient sans cesse.

           Devait-il prévenir la police ? Allait-on l'écouter ? En cette période de carnaval, de nombreux fêtards avinés parcouraient les rues. On le renverrait probablement à ses chères études. S’il échappait à une remarque vexante du policier de garde, il aurait de la chance. Il décida de ne pas aller se plaindre et de prendre sur lui.

           Finalement, avec le temps, un certain apaisement l’envahit. Il se résigna à ne pas comprendre les motivations du clown immonde. Il jura néanmoins de se venger de cet individu malfaisant qui lui pourrissait la vie. Mais comment ? Il ignorait quand et comment son persécuteur frapperait à nouveau. Car il en était persuadé à présent, ce fou lui avait déclaré la guerre. Ce serait un combat sans merci, une guerre des nerfs qu’il n’était pas sûr de remporter. Mais il essaierait.

           Il se leva de son siège courageusement, se secoua et fit le nécessaire tout au long de sa journée de samedi pour vivre à peu près normalement. Son ennemi invisible ne se manifesta pas. Le soir venu, avec l’obscurité qui s’épaississait progressivement, l’angoisse s’insinua à nouveau en lui. Il fit plusieurs fois le tour de son pavillon pour voir si tout allait bien. Au fond du jardin, lors d’une de ses inspections, il ne fut guère surpris de lire sur la porte de sa cabane à outils les lettres suivantes en majuscules rouge vif : G, H, I. Il soupira. Quand donc ce malade se lasserait-il de ce petit jeu stupide ?

           Il en avait assez des facéties macabres de ce déséquilibré dont il ignorait totalement l’identité. Se pouvait-il qu’il y ait une raison à ces persécutions ? Il en était à ce stade de ses réflexions quand, sur le point de rentrer chez lui par la porte côté jardin, il se trouva nez à nez avec ce Bonhomme Alphabet qui semblait lui en vouloir tellement.
A suivre...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
astéria admin
Admin
avatar

Messages : 614
Date d'inscription : 03/07/2017
Localisation : à l'est de mon coeur

MessageSujet: Re: Le Bonhomme Alphabet   Jeu 9 Nov - 16:52

c'est belle histoire toute fluide, à la suite ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-mots-brouillon.forumactif.com
celineb

avatar

Messages : 762
Date d'inscription : 21/09/2017
Localisation : Hauts-de-France

MessageSujet: Re: Le Bonhomme Alphabet   Jeu 9 Nov - 17:30

Merci

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
celineb

avatar

Messages : 762
Date d'inscription : 21/09/2017
Localisation : Hauts-de-France

MessageSujet: Re: Le Bonhomme Alphabet   Ven 10 Nov - 12:07

           Le visage maquillé du clown luisait dans la semi-obscurité. Matthieu fut frappé par l’intensité de son regard. L’individu tenait dans la main droite une lame brillante d’une longueur respectable qui fit frissonner le jeune homme. Avant qu’il ait pu faire ou dire quoi que ce soit, l’individu l’empoigna et lui plaça le poignard sur la gorge. Puis il vociféra les mots suivants aux oreilles du garçon tétanisé par la terreur :

- « Vous ne vous attendiez pas à me trouver là, dans votre jardin, n'est-ce pas, petit imbécile ? Je vous ai cherché longtemps. J'ai fini par retrouver celui qui a ruiné ma vie jadis. Ne croyez pas que notre rencontre fut un hasard, je vous avais repéré depuis un certain temps et j'attendais mon heure. Elle est venue.

           Il ricana. Immobilisé par les bras puissants du colosse, Matthieu était terrifié. La lame coupante le blessait cruellement, une goutte de sang pointa sur son cou. Il murmura, tremblant :

- Mais que me voulez-vous ? Je ne vous connais pas. Je ne vous ai rien fait. Épargnez-moi, je vous en supplie.

- Et vous, vous m'avez épargné ? Vous étiez un cancre avéré à l'école, vous paressiez en regardant les nuages au lieu de travailler, en dépit de mes efforts pour vous intéresser. A cause de vous, de votre apathie, je devais subir les remarques désobligeantes de mon directeur d'école. Selon lui, j'étais un mauvais enseignant, un instituteur nul qui ne savait pas transmettre son amour du savoir à ses élèves. Je m’étais trompé de voie, j'aurais mieux fait d'être pompiste. Mes collègues profitèrent de l'hostilité de notre supérieur hiérarchique pour se moquer de moi ouvertement. Je devins la risée de l'école primaire dans laquelle j'enseignais. J'étais désespéré, tout cela me conduisit rapidement vers la dépression. Je ne pus jamais reprendre mon travail, je devins SDF, une misérable épave vouée à errer dans les rues. Depuis, je survis comme je peux, essayant néanmoins, cela me soutient, de retrouver la trace du responsable de tous mes malheurs. Et ce responsable, je l'ai retrouvé, enfin. C'est vous !

           Il avait hurlé ces derniers mots, fou de rage et de rancœur accumulées pendant des années. Il leva la main droite tout en maintenant le garçon immobilisé. Matthieu sentit une brûlure intense sur sa joue.

- Votre sang contre mes larmes, c'est équitable, n'est-ce pas ? Voilà la lettre J. Vous savez lire, à présent, maudit élève ? J comme crétin ! L’école est finie pour vous, à présent !

A suivre...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
celineb

avatar

Messages : 762
Date d'inscription : 21/09/2017
Localisation : Hauts-de-France

MessageSujet: Re: Le Bonhomme Alphabet   Sam 11 Nov - 6:56

               Le déséquilibré était déchaîné. Il se à rire nerveusement, follement. Il appuya plus fortement la lame sur le cou de son prisonnier. Sa victime, outre la douleur insupportable qui lui vrillait la joue, se sentit envahie par un vertige. Le garçon allait-il perdre conscience au moment où son bourreau voulait le tuer ?

               A ce moment précis, une vive lumière envahit le jardinet. Des torches puissantes éclairaient les deux silhouettes. Des hommes en blanc et en noir, policiers et infirmiers, se dirigeaient vers eux en courant. Ils libérèrent vivement Matthieu des griffes du clown assassin. Le jeune homme était sauvé, in extremis. Il ne tenait plus sur ses jambes. On emmena le garçon dans la maison pour soigner sa joue entaillée et lui faire reprendre ses esprits tandis que le déséquilibré était conduit, menotté, dans un véhicule de police.

               Matthieu apprit par la suite qu’il avait été sauvé par un coup de téléphone de ses voisins. Ils avaient tout vu de la scène dans le jardin. Leur initiative avait permis au jeune homme d’échapper de justesse aux griffes du dément paranoïaque. L’ancien élève peu doué n’oublierait pas de sitôt sa rencontre avec le Bonhomme Alphabet, si bien nommé.


FIN

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Bonhomme Alphabet   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Bonhomme Alphabet
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CEREMONIE GENERAL BATAILLE, COL DU BONHOMME, les photos
» gingerbreadman (bonhomme de pain d'épices)
» cuttlebug et alphabet
» Alphabet cuttlebug
» L'alphabet des auteurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La poésie dans tous ses états :: nouvelles, histoires-
Sauter vers: