La poésie dans tous ses états

Permettre à tous de poser leurs mots avec passion
 
AccueilPortailGalerieÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 La Femme de ses Rêves [Nouvelle]

Aller en bas 
AuteurMessage
celineb

avatar

Messages : 1081
Date d'inscription : 21/09/2017
Localisation : Hauts-de-France

MessageSujet: La Femme de ses Rêves [Nouvelle]   Sam 21 Oct - 7:37

La Femme de ses Rêves

   
          Elle serait belle, la plus belle des femmes. Jean de Prats se le promettait tout bas. Oui, celle qu’il épouserait n’aurait à rien à voir avec ces perruches de salon ou ces vipères à cornes qui tentaient de le séduire.

           Dans cette calèche qui le ramenait du théâtre où il avait passé une excellente soirée devant la fine pièce de son ami Musset, il réfléchissait à ce triste destin qui était le sien : trente ans et toujours célibataire. Il aurait souhaité pourtant s’unir à une femme aimante et dévouée mais le sort avait voulu qu’il ne croise que des pies grièches, jolies certes, mais détestables et dont la sottise n’égalait que la méchanceté.

         Le véhicule à cheval qui ramenait à son hôtel particulier le comte de Prats tourna l’angle du boulevard de l’Opéra. Bientôt, il pénétrait dans la cour, faisant résonner les pavés luisants. A cette heure de la nuit, la capitale était fort tranquille, aussi l’aristocrate avait voyagé sans encombre. Jean sauta légèrement sur le sol et gagna à grands pas son logis, tandis que le cocher s’affairait autour des chevaux.

             Dans le salon spacieux de son manoir privé, le comte se servit un doigt de cognac. Bientôt, il alluma un cigare de prix pour accompagner cet élixir. En dépit du beau spectacle auquel il avait assisté, il restait songeur. En fait, la solitude lui pesait, il n’était pas l’homme des conquêtes faciles ou des amours vénales et sa solitude forcée lui devenait insupportable. Il se consola finalement à la pensée qu’il recevait le lendemain à déjeuner dans son club privé un ami très cher, qu’il n’avait pas vu depuis longtemps. C’était un médecin renommé mais un peu excentrique qui avait été l’ami de son père. C’est la raison pour laquelle il le considérait un peu aujourd’hui comme celui qui le remplaçait.

            Le lendemain, le comte se leva de bonne heure. Il n’aimait pas rester inactif trop longtemps, il avait le sentiment que le sommeil était un voleur de vie. Après un petit-déjeuner servi dans la vaisselle précieuse héritée de ses ancêtres, il s’occupa de son courrier, régla quelques affaires et essaya d’y voir un peu plus clair dans les comptes de son domaine de Normandie. Un métayer peu scrupuleux lui donnait bien du fil à retordre. Enfin, il sortit prestement pour aller rejoindre son ami au cercle du Quadrant.

A suivre...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
astéria admin
Admin
avatar

Messages : 820
Date d'inscription : 03/07/2017
Localisation : à l'est de mon coeur

MessageSujet: Re: La Femme de ses Rêves [Nouvelle]   Sam 21 Oct - 12:14

j'attend avec impatience la suite, c'est palpitant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-mots-brouillon.forumactif.com
celineb

avatar

Messages : 1081
Date d'inscription : 21/09/2017
Localisation : Hauts-de-France

MessageSujet: Re: La Femme de ses Rêves [Nouvelle]   Sam 21 Oct - 12:28

       Situé en bord de Seine, sous les frondaisons légères de ce début d’automne 1832, ce club très privé était le rendez-vous de la noblesse huppée. Après avoir montré sa carte de membre au valet de pied à l’entrée, Jean fut introduit dans le vaste salon luxueux où une assemblée nombreuse était présente. Il reconnut immédiatement l’ami de son père dans ce vieil homme jovial, au regard férocement aiguisé, qui se dirigeait vers lui. Ravis de se revoir enfin, les deux hommes s’assirent dans les profonds fauteuils en cuir du club.

       Le docteur Philippe Misant lui raconta ses déboires à Paris, la foule peu aimable, le bruit, la saleté ambiante qui l’avait choqué. Il habitait la plupart du temps en Suisse, à côté du grand lac, et la vie parisienne lui semblait bien désagréable. Toutefois, ses travaux et ses recherches l’avaient obligé à aller se documenter dans les Archives de l’Ecole de chirurgie. De son côté, le comte lui confia ses malheurs sentimentaux, son ennui, son désarroi profond. Il était ravi de trouver enfin une oreille attentive.

       Au bout d’un moment, les deux amis rejoignirent leur table, installée dans un petit salon tranquille et, servi par un maître d’hôtel zélé, firent honneur au repas du Cercle. Langouste, pavé Rossini, profiteroles au chocolat, le tout arrosé de grands crus du Mâconnais, tout était parfait. Le comte de Prats se réjouissait devant son dessert comme un enfant quand il se rendit compte que son vieil ami l’observait attentivement, silencieux.

- « Eh bien, Philippe, on dirait que vous voulez me dire quelque chose mais que vous n'osez pas. Allez-y, je vous en prie, j'abandonne un instant ma sauce au chocolat.
- En effet, mon cher Jean, je souhaiterais vous faire part d'une réflexion qui m'est venue en vous voyant joyeux mais mélancolique, heureux mais triste. Je réalise que vous vous sentez profondément seul et que votre vœu le plus cher est de trouver la femme de votre vie.
- C'est exact, Philippe, vous m'avez parfaitement deviné, sourit le comte. Et quelle est votre idée ?
- Eh bien, je souhaiterais vous faire rencontrer une amie très chère qui serait susceptible, à mon avis, de faire votre bonheur.
- Une amie, docteur ? Pourquoi pas, si elle est belle, lança finement le comte.
- Elle l'est infiniment, mon cher Jean, et son âme, plus encore. Elle m'accompagne parfois à Paris et c'est le cas cette fois-ci, elle m'attend dans ma suite à l'hôtel Lutétia où je séjourne en ce moment. Naturellement, il n'y a rien entre nous, disons qu'elle est comme ma fille pour moi. Voulez-vous faire sa connaissance ?

A suivre...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
celineb

avatar

Messages : 1081
Date d'inscription : 21/09/2017
Localisation : Hauts-de-France

MessageSujet: Re: La Femme de ses Rêves [Nouvelle]   Dim 22 Oct - 15:56

   - Avec plaisir, je serais ravi de m'entretenir avec cette jeune beauté sitôt notre café avalé. »

       Il en fut ainsi pour Jean et le docteur Misant. Ils rejoignirent l’hôtel cinq étoiles où le vieil homme avait ses habitudes lors de ses séjours à Paris. Rapidement, ils gagnèrent le premier étage. Le médecin, après avoir frappé à la porte du numéro 3, ouvrit lentement le battant. Un chant harmonieux retentit aux oreilles du comte. Dans le petit salon de la suite, une jeune femme d’une vingtaine d’années était là, jouant de la harpe. De sa bouche sortait la plus belle mélodie qu’il ait été donné à Jean d’entendre. Cette créature magique était divinement belle, des boucles d’or moussaient sur ses épaules, une grande robe de soie blanche ne parvenait pas à dissimuler ses formes parfaites.

       Le docteur Misant fit les présentations, elle se prénommait Antinéa, était originaire d’Italie du Nord mais parlait parfaitement le français. Le comte de Prats fut immédiatement séduit par cette délicieuse apparition. Toutefois, il voulut savoir si l’esprit de la jeune femme et sa sensibilité étaient aussi parfaits que son apparence. Son vieil ami encourageait ses questions par un silence complice.

       Au bout d’une heure de conversation à bâtons rompus, Jean fut convaincu de la finesse d’esprit et des qualités de cœur de la jeune femme. Il apprit tout de sa jeunesse, de ses efforts pour venir en aide à son petit frère atteint d’une grave maladie, de la perte douloureuse de ses parents, de sa reconnaissance envers le médecin qui l’avait recueilli après l’accident fatal qui avait arraché cette enfant aimante des bras de sa famille, à présent totalement disparue. Elle était seule, isolée, sans ressource.

       Le visage expressif de la jeune femme accompagnait le récit de ses malheurs d’une façon touchante. Elle écrasait parfois une larme. Jean n’était pas insensible à la douceur qui émanait de cette créature sans défense. Ses yeux mauves immenses semblait devenir un lac où le jeune comte n’avait désormais plus qu’un désir : s’y noyer. Le docteur, complice et bien conscient de l’attirance réciproque des deux jeunes gens, prétexta une course urgente en ville et sortit un moment. Il arriva ce qui devait arriver. Ce fut un moment merveilleux pour le comte de Prats. Jamais on ne l’avait aimé ainsi. Il avait pourtant une solide expérience en la matière mais cette jeune femme, dans sa candeur, avait beaucoup à lui apprendre. Et elle le fit.

A suivre...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
celineb

avatar

Messages : 1081
Date d'inscription : 21/09/2017
Localisation : Hauts-de-France

MessageSujet: Re: La Femme de ses Rêves [Nouvelle]   Lun 23 Oct - 12:22

           Quand il rentra, souriant, le médecin trouva les jeunes gens main dans la main dans le petit salon. Jean se leva brusquement, lui confia son enthousiasme, son amour, sa passion pour celle qu’il aimerait toujours. Antinéa se leva à son tour du canapé, s’inclina avec respect devant le médecin et lui proposa d’une voix bizarrement virile de lui faire la barbe. Elle se mit soudain à aiguiser sur sa manche de soie un rasoir imaginaire.

           Les cheveux du jeune comte se dressèrent sur sa tête. Qu’arrivait-il à la jeune femme ? Après une merveilleuse après-midi d’amour avec Jean, la voilà qui poussait le jeune homme sur le côté, lui demandant d’attendre son tour, tandis qu’elle disposait avec célérité une serviette toute mentale sur le visage du vieil homme. Ce dernier se mit à tousser nerveusement, entremêlant ses quintes de gloussements qui voulaient dire à peu près : « Flûte, j’ai bogué ! ». Cela n’avait aucun sens pour Jean de Prats, qui entraîna le savant dans le couloir, loin du barbier déchaîné.

       - « Qu'est-ce que cela veut dire, Philippe, est-ce moi qui deviens fou ou votre amie est-elle à enfermer ? Pourquoi ce théâtre soudain ? Je ne comprends pas, expliquez-moi. »

           La voix du jeune homme se fit suppliante, il était désespéré. Voilà que ses rêves s'écroulaient. Comment épouser cette femme qui perdait aussi grossièrement la tête ? Le médecin soupira. Oui, en effet, il y avait un problème et même un gros problème. Sa machine n'était pas encore au point. Il avait essayé de créer de toutes pièces la femme idéale, aimable et séduisante, mais le dispositif mécanique ou les engrenages, il ne savait pas encore, n'étaient pas encore au point. Son ami Jean lui pardonnerait-il d'avoir été choisi comme cobaye pour tester les talents de son robot Antinéa ? Le vieil homme semblait sincèrement navré. Il aurait voulu faire le bonheur de son jeune ami mais tout cela était terminé, pour le moment, tout au moins.

           Le jeune comte croyait rêver. Comment ! On s’était servi de lui, on avait utilisé sa solitude et son désarroi pour le transformer en testeur d’une ignoble machine ? Quelle infecte trahison ! De quelle manière honteuse ce vieillard fou et sénile qui se croyait génial avait trahi sa confiance !

           Fou de rage et de douleur, il lança au vieux savant qu’il ne le reverrait de sa vie, qu’il ne fallait pas compter sur lui pour d’autres tests dégradants sur un robot. L’amour était libre ou n’était pas. Un mécanisme ne pouvait faire office de cœur. Jamais une machine dressée à aimer ne remplacerait dans sa vie celle qu’un jour, il en était sûr à présent, il finirait par rencontrer.

           Jean de Prats sortit de la suite du grand hôtel en claquant la porte. Il rentra directement chez lui en calèche. Jamais il ne revit le vieux médecin. Leur amitié était terminée à tout jamais. Il évita désormais de repenser à cette créature aux yeux mauves qui l’avait ensorcelé dans un curieux grincement de ressort.

FIN

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
astéria admin
Admin
avatar

Messages : 820
Date d'inscription : 03/07/2017
Localisation : à l'est de mon coeur

MessageSujet: Re: La Femme de ses Rêves [Nouvelle]   Lun 23 Oct - 18:39

ah j'ai vraiment adoré, c'est si parfaitement écrit. Les mots sont choisis, c'est une véritable délectation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-mots-brouillon.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Femme de ses Rêves [Nouvelle]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Femme de ses Rêves [Nouvelle]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouvelle collection lino pour femme (Anglais)
» Nouvelle Bibliothèque pour tous ( Bonne Presse )
» Mina, votre nouvelle petite amie
» Emeraldas La femme pirate nouvelle version
» La femme du tueur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La poésie dans tous ses états :: nouvelles, histoires-
Sauter vers: