La poésie dans tous ses états

Permettre à tous de poser leurs mots avec passion
 
AccueilPortailGalerieÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 LE PREMIER PRINTEMPS DE BRIN D’HERBE

Aller en bas 
AuteurMessage
fée de blé

avatar

Messages : 175
Date d'inscription : 14/07/2017

MessageSujet: LE PREMIER PRINTEMPS DE BRIN D’HERBE   Lun 16 Oct - 13:00



Les derniers flocons de neige sont tombés. L’odeur du renouveau emplit nos narines. Partout, on voit, de jolis bouquets de fleurs aux portes des maisons. Le printemps est bel et bien arrivé!

Dans les rues, les gens chantent, dansent, prient, se taquinent. Tous trépignent de joie à la venue de vives couleurs et de la douce chaleur qu’apporte le printemps. Flatté et ému de toute cette attention, le printemps sort ses palettes de peinture pour offrir les plus beaux paysages qui soient.

Mais le printemps réveille aussi tous les paresseux de l’hiver….venez-voir avec moi...

Mais qu’est-ce que c’est? La terre bouge et se soulève…..qu’est ce que c’est que cette petite tête brune?
-Eh! Salut! Je suis un ver de terre, je fais des trous dans la terre pour lui permettre de respirer.
-Ah oui? Bonjour, moi je suis un brin d’herbe, mais je ne sais pas à quoi je suis utile.
-C’est peut-être mieux ainsi dit le ver de terre
-Pourquoi?
-Si tu veux vraiment le savoir…. Eh bien…si tu pousses sur un terrain où demeure un humain, tu serviras à embellir son chez-lui et te coupera chaque semaine pour être certain que tu sois assez petit pour pas que tu vois la vie d’autres brins d’herbes dans les champs.

-Quoi? Ah non, moi je ne veux pas qu’il me coupe, je m’aime grand, très grand même!
-Alors, il ne te reste qu’un seul choix, te sauver d‘ici sans que personne ne te voit.
-M’aiderais-tu à m’enfuir petit ver de terre?
- Euh…. et bien…..pourquoi pas! Mais je t’avertis, je ne voyage que les jours de pluie, ou le soir car le soleil me dessèche.
-Pas de problème.
-Alors à ce soir brin d’herbe.
Brin d’herbe passe nerveusement le reste de la journée à guetter les environs, car plusieurs voisins s’affairent dehors avec leurs râteaux et leurs tondeuses. Il est bien soulagé quand la noirceur s’installe enfin….
-Bonjour brin d’herbe, me revoilà, je viens t’aider à te sortir d’ici.
Ver de terre plonge dans le sol et fait de multiples trous autour des racines de brin d’herbe. Après de longues minutes, brin d’herbe se dégage et ver de terre le hisse sur son dos.
-En avant vers la liberté crient nos deux amis. Les voilà rampant petit à petit vers l’inconnu. Ils sont si excités! On n’a jamais vu un ver de terre avancer si rapidement!
-Oh, déjà la nuit dit brin d’herbe, c’est beaucoup plus sombre tout d’un coup.
-Oh oh! Vite, caches toi!
-Quoi?
Ver de terre fonce tête première dans le sol sans crier gare.
-Mais que fais-tu ver de terre? On étouffe ici!
-Tu restes sous terre avec moi ou on sert de dessert ! Ce n’est pas la nuit , l’ombre c’était les ailes de cet oiseau qui nous voulait pour collation. On va rester ici quelques minutes, on reprendra la route après. Je vais en profiter pour te faire visiter mon chez-moi. Vois-tu tous ces tunnels? Ils se rendent en des milliers d’endroits. Je n’ai pas d’adresse, chez-moi, c’est partout.
-Wow, ce doit être plaisant cette vie!
-Oh oui, j’adore. Bon, pas le temps de rester plus longtemps, on doit ressortir maintenant. Jette un coup d’œil pour voir si l’oiseau est encore là.
Brin d’herbe se hisse près d’un trou et regarde attentivement. Personne en vue, la voie est libre!
Nos deux voyageurs reprennent la route, un peu moins insouciants, puis traversent un chemin de fer, un petit pont, puis entrent dans une mystérieuse forêt où les feuilles des arbres ne bougent pas. N’ayant crainte, ver de terre et brin d’herbe s’arrêtent un instant au pied d’un énorme chêne.
-Eh, vous deux, que faîtes-vous assoupis à mes pieds?
-Nous sommes désolés, vieux chêne, on avait seulement besoin d’un petit repos. Mais on peut aller se reposer ailleurs si cela vous incommode.
-Ça va aller, dîtes-moi où allez-vous comme cela?
-Nous allons au champ, vieux chêne, pour y vivre une nouvelle vie! Je suis un brin d’herbe, et il n’y a que dans les champs où je peux être libre et grandir comme bon me semble. J’y rêve tant!

-Ah oui, les rêves! Vous savez, nos feuilles ont arrêtées de danser avec le vent le jour où les arbres ont cessé de rêver. Nous croyons qu’il ne sert plus à rien de rêver car il y a toujours quelqu’un qui vient nous couper pour construire des cabanes avec notre bois.
- Oh, c’est triste, je suis parti pour la même raison, car les humains, coupent sans cessent les cheveux des brins d’herbe. Je te dirais bien de nous accompagner, mais tu es immense, à nous deux, nous serons incapables de dégager tes racines du sol.
-Il est vrai que je suis bien enraciné, mais j’ai un point faible… hum… je suis chatouilleux. Si vous me chatouillez sous mes branches, mes racines vont sortir seules de terre pour ne plus subir ce supplice. Alors voulez-vous m’aider?
-Oui, cela sera amusant!
Sans perdre une seconde, nos deux comparses grimpent sur le vieux chêne et s’arrêtent sous une toute petite branche. Brin d’herbe se met à danser et à onduler sous le vent, ce qui immédiatement suscite une réaction…
-Oh! Ou lala! Arrêtez, hihihi!
Ses branches se tordent, son tronc même semble plier, puis la terre se met à trembler à ses pieds, puis pouf! Voilà le vieux chêne déraciné partant à la course pour fuir les guiliguilis de brin d’herbe.
-Ah haha! Hihihi! Merci les amis, maintenant, en route, je vous accompagne au champ. Prenez place sur mon tronc, je vous offre le voyage!
-Youhou! S’exclament nos deux amis, que c’est chouette un tour de vieux chêne! Mais ça sent un peu le moisi….
Après quelques heures le vieux chêne s’immobilise, de toute évidence épuisé.
-Mes amis ma route se termine ici pour le moment, je dois m’enraciner et refaire le plein de force dans cette terre bien humide.
-Bonne idée dit brin d’herbe, moi aussi mes petites racines ont bien soif et je commence à jaunir.
-Et moi dit ver de terre, j’ai grand besoin d’un bain!
C’est donc à cet endroit que notre trio fait une grande escale pour se recharger et passer une nuit, cette fois-ci fort agréable.
Le lendemain matin à la grande lumière du jour, on entend le vieux chêne rire aux grands éclats
-Mais que se passe-t-il vieux chêne?
-Ça me chatouille! Là en haut de mes feuilles!
-Oh! vieux chêne, un oiseau a fait son nid sur toi pendant ton sommeil….je vais te l’enlever
-Non, surtout pas, je n’ai jamais eu de si charmante compagnie. Je vais me mettre au yoga ou à la méditation tout de suite pour ne pas avoir envie de me déraciner quand les brindilles du nid vont me chatouiller. Je suis si heureux de partager mes branches avec ce petit oiseau. Et dès lors, ses feuilles se remettent à danser au vent.
-Dîtes-moi, voulez-vous aussi me tenir compagnie ? Vous êtes si gentils.
-Ah non, dit ver de terre, pas question de vivre près de toi et de ton nouveau compagnon, il me mangera tout rond! De toute façon, je suis un éternel voyageur, je vais continuer mon chemin. Viens-tu brin d’herbe?
-Non, je vais rester ici. Je me suis toujours demandé à quoi je serais utile, maintenant je le sais.
Vieux chêne, hisse-moi jusqu’au nid d’oiseau. Je suis tendre et mou, je ferai un très bon matériel pour le nid de ton nouveau compagnon, je vais prendre bien soin de ton nouvel ami.
C’est ainsi que se termine le premier printemps de brin d’herbe, il ne se termine pas dans les champs comme il avait prévu, mais la vie est pleine de surprise. Alors je te dis aurevoir et au printemps prochain pour une autre aventure palpitante.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
astéria admin
Admin
avatar

Messages : 820
Date d'inscription : 03/07/2017
Localisation : à l'est de mon coeur

MessageSujet: Re: LE PREMIER PRINTEMPS DE BRIN D’HERBE   Lun 16 Oct - 13:46

encore une superbe histoire à raconter sans modération
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-mots-brouillon.forumactif.com
hortensia

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 05/07/2017

MessageSujet: Re: LE PREMIER PRINTEMPS DE BRIN D’HERBE   Lun 16 Oct - 21:12

j'aime beaucoup cette histoire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LE PREMIER PRINTEMPS DE BRIN D’HERBE   

Revenir en haut Aller en bas
 
LE PREMIER PRINTEMPS DE BRIN D’HERBE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La poésie dans tous ses états :: nouvelles, histoires-
Sauter vers: