La poésie dans tous ses états

Permettre à tous de poser leurs mots avec passion
 
AccueilPortailGalerieÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 Concours de Nouvelles du Mois d'Octobre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
celineb

avatar

Messages : 699
Date d'inscription : 21/09/2017
Localisation : Hauts-de-France

MessageSujet: Concours de Nouvelles du Mois d'Octobre   Sam 7 Oct - 16:52

Pour le concours de nouvelles du mois d'octobre, le thème proposé sera :

"Voyages au Bout du Monde".

Si ce thème ne vous inspire pas, il vous suffira d'insérer le mot "voyage" dans le corps de notre nouvelle ou dans son titre.

Votre écrit ne dépassera pas 2000 mots.

Proposez votre texte en répondant à ce topic.

Bonne chance à tous !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hortensia

avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 05/07/2017

MessageSujet: Re: Concours de Nouvelles du Mois d'Octobre   Mer 11 Oct - 16:05

je n'ai pas beaucoup de temps mais je vais essayer, j'espère y arriver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
celineb

avatar

Messages : 699
Date d'inscription : 21/09/2017
Localisation : Hauts-de-France

MessageSujet: Re: Concours de Nouvelles du Mois d'Octobre   Mer 11 Oct - 17:05

D'accord !

Nous avons hâte de te lire !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
celineb

avatar

Messages : 699
Date d'inscription : 21/09/2017
Localisation : Hauts-de-France

MessageSujet: Re: Concours de Nouvelles du Mois d'Octobre   Mer 11 Oct - 20:26

Ma participation au concours :

Le Catalogue du bout du monde
 
        Linda n'en pouvait plus, ce soir-là. Sa journée à la Bibliothèque Nationale avait été épuisante. Elle avait dû mettre de l'ordre dans un lot de fiches dépareillées, oubliées dans un service voisin, et les intégrer sur son ordinateur. La besogne avait été particulièrement fastidieuse et répétitive.

       Que ne donnerait-elle pas pour s'évader quelques jours au soleil ? Elle aimait bien son travail mais parfois, les tâches qui lui étaient confiées n'avaient rien d'exaltant. Oui, un séjour de quelques jours sous les palmiers ou mieux, pourquoi pas les fjords islandais, pour rêver aux exploits des guerriers vikings ? Sa nature imaginative s’enflammait, il est vrai que les rues de la capitale, livrées au brouillard parisien de ce début d’automne, n’avaient rien pour plaire.

       Après un court trajet dans le métro, elle arriva enfin dans sa rue. Elle savait qu’une petite agence de voyages venait d’ouvrir. Elle ne résista pas au désir de se renseigner sur les offres commerciales. L’employée était aimable, elle s’enquit des souhaits de la jeune femme et ne sourit pas lorsque Linda lui avoua, honteuse, qu’elle était « un peu serrée côté budget ».

       Vive, la vendeuse lui montra un catalogue qui répertoriait les principales nouveautés de la saison. Celui-ci était épais, la photo de couverture splendide et ensoleillée. Linda remercia avec effusion, demandant si elle pouvait le garder pour le consulter à son aise. L’employée n’y voyait pas d’inconvénient, aussi la jeune femme repartit ravie, se jurant d’occuper sa soirée à le parcourir.

       Après un repas rapide, Linda se plongea avec volupté dans la lecture du catalogue illustré. Certes, les prix étaient indiqués à la fin mais pour le moment, elle ne souhaitait que s’évader quelques instants en parcourant le magazine. Elle prit la peine néanmoins de consulter la table des matières. Les voyages étaient classés par continent. L’objet lui glissa des mains. Elle le ramassa par terre, il était ouvert à la rubrique « Océanie ». C’était l’île de Tahiti qui était photographiée. Elle admirait le cliché quand soudain, elle ressentit une légère nausée. Que se passait-il ? Il lui semblait que les vagues turquoises dansaient devant ses yeux, lui communiquant ce léger mal de mer.

       Elle se frotta les yeux, incrédule. Mais oui, la brochure semblait dotée d’une vie mystérieuse. Les palmiers du bout du monde resplendissaient, elle entendait le chant des flots tandis qu’une écume dansante moussait sous ses yeux éblouis. Une silhouette athlétique se profila à droite sur la page, ou plutôt, sur la plage. Un grand blond aux larges épaules lui lança un sourire engageant, il portait sous le bras une planche à voile décorée. Une voix résonna à ses oreilles.

       - « Vous venez ? elle est bonne ! » disait-il en désignant la mer qui s'étendait non loin de lui.

       Linda crut qu’elle devenait folle. Perdait-elle l’esprit ? D’une voix mal assurée, elle répondit au sportif qu’elle aurait été ravie de le rejoindre mais que cela serait malheureusement impossible. Les lois de la réalité, que voulez-vous ? Au moment où elle prononçait ces mots, elle se sentit comme aspirée par un tourbillon redoutable. En un clin d’œil, elle se retrouva aux côtés de l’athlète. C’est vrai qu’il était grand, se dit-elle. Le garçon la dépassait d’une bonne tête. Il souriait toujours mais cette fois-ci, à la jeune femme à ses côtés. Cette dernière réalisa à quel point il faisait chaud. Pas loin de quarante degrés, certainement.

      Le jeune homme eut la bonne idée de lui désigner du doigt l’étendue bleue. Linda courut plutôt qu’elle ne marcha vers les vagues légères du rivage. En progressant vers la fraîcheur, elle retira quelques vêtements, beaucoup trop épais et totalement inadaptés à la situation. Son compagnon, lui, était en maillot de bain. En riant, ils atteignirent tous les deux le bord de mer. Le garçon posa sa planche sur le sable et courut dans l’eau. Linda ne tarda pas à le rejoindre, elle avait trop chaud !

      Une onde glaciale sembla l’entourer soudain. Le paysage idyllique se transforma en ténèbres grondantes. Le ciel se zébra d’éclairs tandis que la jeune femme, dans l’eau noire, perdait pied peu à peu. Un coup de tonnerre la fit sursauter. Elle se réveilla d’un coup, haletante, effrayée. Elle était assise bien sagement dans le fauteuil du salon où elle avait commencé la lecture du catalogue fatal.

         Se pouvait-il qu’elle ait seulement rêvé ce voyage inouï au-delà du réel ? Et ce jeune homme séduisant, il n’existait donc pas, il n’était que le fruit de son imagination trop riche ? Oui, aucun doute à avoir, malheureusement. La brochure de vacances avait glissé à terre. Elle la ramassa, songeuse, et la déposa sur la petite table à côté d’elle. La pièce était bien calme, nul bruit de vague ne s’entendait. Tout cela n’était qu’illusion.

       Elle se leva lentement, comme à regret. Allons, il était temps d’aller se coucher à présent, fini de rêvasser en songeant aux vacances. Mais qu’avait-elle dans ses chaussures ? Oui, c’était bien du sable, du sable blond des îles lointaines. Un souvenir sans doute laissé par les dieux, qui prouvait que tout cela existait, quelque part. On l’attendait, sous les palmiers. Elle partirait bientôt pour le rejoindre, c’était promis.

FIN

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coco-Nuts

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 10/07/2017
Age : 55
Localisation : Crégy-Les-Meaux 77

MessageSujet: Re: Concours de Nouvelles du Mois d'Octobre   Mar 24 Oct - 12:39

Coucou, le thème me plait bien, mais je vois qu'il ne reste plus beaucoup de temps avant la fin du mois d'Octobre.... je vais essayer de m'inspirer et de noircir ma page de ma mine, et éditer à temps...

Corinne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Concours de Nouvelles du Mois d'Octobre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Concours de Nouvelles du Mois d'Octobre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alice du mois d'Octobre: Alice et les plumes de paon
» Vos plus belles photos du mois d'octobre 2010
» Le mois d' Octobre:
» theme pour le mois d'octobre
» Mois d'octobre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La poésie dans tous ses états :: Concours littéraires, poésie, nouvelles, prose-
Sauter vers: