La poésie dans tous ses états

Permettre à tous de poser leurs mots avec passion
 
AccueilPortailGalerieÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 Linda et la Statuette

Aller en bas 
AuteurMessage
celineb

avatar

Messages : 762
Date d'inscription : 21/09/2017
Localisation : Hauts-de-France

MessageSujet: Linda et la Statuette   Ven 6 Oct - 20:37

Linda et la Statuette

Par un beau dimanche de juin, Linda était allée étrenner son nouvel ensemble aux Puces de Saint-Ouen. Elle aimait bien chiner, chercher la perle rare et parfois, la trouver. C’était une jolie jeune femme d’une vingtaine d’années qui rêvait d’amour à défaut de le vivre. Naturellement vive et enjouée, sa bonne humeur attirait la sympathie. Toutefois, quelques passades ayant douché son enthousiasme, elle était désormais plus prudente et réservée.

Linda fit les allées du Marché aux Puces l’une après l’autre en prenant son temps. Elle savait que quelquefois, c’est ce qui est caché qui n’a pas de prix. Et justement, ce fut le cas ce matin-là. Entrée dans une boutique plutôt en retrait, elle s’arrêta brusquement devant une curiosité égyptienne.

C’était une petite statuette cuivrée, pas très haute, reproduisant un pharaon, tel qu’il apparaît sur les parois des sarcophages antiques. Linda fut sensible à la finesse des traits du souverain. Il portait, reproduits à l’identique, les attributs de Pharaon, khépresh ou « couronne bleue », uræus, ce cobra dressé prêt à foudroyer tous les ennemis du royaume, sceptre et mekes, sorte d’étui contenant les décrets royaux.

Linda était fascinée par ce bel objet de décoration. Le prix était somme toute raisonnable. Elle n’hésita pas et repartit avec son trésor, ravie. Il serait vraiment superbe sur la table basse du salon, dans son appartement parisien.

La journée se passa agréablement, un film avec des amis l’après-midi et une soirée festive avec ses cousins et leurs épouses. Un dimanche bien rempli et fort plaisant. Il n’y avait plus qu’à se coucher après un peu de toilette, mettre le réveil pour le lendemain et se laisser aller dans les bras de Morphée. Avant de regagner son lit, elle ne put résister à l’envie de contempler une dernière fois la jolie statuette égyptienne.

Cette dernière brillait comme un astre sur la petite table du salon. Le pharaon semblait vraiment vivant, on s’y serait trompé. Il avait l’air de poser un regard intelligent et pensif sur ce qui l’entourait. Un peu effrayée, quoique admirative, Linda regagna sa chambre en se promettant d’inviter sa meilleure amie à venir faire sa connaissance au plus tôt.

Cuba, bord de mer, une odeur de Havane, douceur de l’air, murmure harmonieux des vagues, lumière tamisée sous les palmiers. Le parfum du Havane se précise, devient très fort, trop fort, réel ! Linda se réveilla brutalement. Oui, cela sentait bien le cigare. Par quel prodige… ? La jeune femme se leva en un clin d’œil, se précipita au salon. Les voisins peut-être, qui fumaient à côté.

Installé confortablement dans le fauteuil en cuir de buffle, un homme était là, qui fumait tranquillement un gros Havane. Des nuages bleus s’élevaient en volutes au-dessus de ce qui semblait bien être… un khépresh ! Mais oui ! Un individu solide, torse nu, vêtu seulement de son couvre-chef et d’un pagne noué autour des reins, passait le temps en fumant et en tapotant du bout des doigts le rebord de son siège. Partagée entre la terreur et la curiosité, Linda resta d’abord interdite. Elle s’approcha ensuite.

- « Mais qui êtes-vous ? Et que faites-vous chez moi à deux heures du matin ? En plus, vous fumez les cigares que je réserve à mes invités !
L'homme sourit du fond de son fauteuil et répondit aussitôt :
- Ma chère, je suis votre invité, n'est-ce pas, puisque vous avez voulu que je partage votre appartement.
- Vous n'avez pas répondu à ma question, qui êtes-vous ? Ce n'est pas carnaval et vous êtes habillé comme un pharaon du passé. Que signifie ce déguisement ?
L'étrange individu rit de bon cœur et rétorqua :
- Je suis Pharaon ! Plus précisément Horemheb, souverain de la XVIIIe dynastie. Vous devriez le savoir, vous avez acheté ma statuette hier après-midi. Le vendeur ne vous l'a pas dit ? ajouta-t-il d'un air narquois.
Il avait l'air de beaucoup s'amuser. Linda était tout à fait furieuse à présent. Quelle était cette mauvaise blague ? Comment cet homme, ce guignol, s'était-il introduit chez elle ?
- Je ne vous crois pas, je connais les pharaons, je suis diplômée en égyptologie ! Vous vous moquez de moi, vous êtes un imposteur.
L'indésirable écrasa son cigare dans le cendrier et soupira.
- C'est amusant comme les humains d'aujourd'hui sont incrédules ! De mon temps, les esprits étaient beaucoup plus ouverts au surnaturel. Vous vous privez de belles choses, demoiselle, avec votre rationalité un peu bornée.
Le sang de Linda ne fit qu'un tour :
- Mais voilà qu'il m'insulte, le loufoque ! Eh bien, puisque vous êtes Pharaon, prouvez-le-moi !
Très calme, l'homme soupira à nouveau.
- Que pourrais-je vous dire de moi ? Je suis né à Hout Nesout en Moyenne Égypte, près d'Amarna et Hermopolis Magna. Je ne suis pas d'origine noble, c'est sans doute pour cela que les dieux me font voyager ainsi dans le temps. J'étais le chef des armées du pharaon qui me précédait et j'ai su, par ma valeur personnelle, devenir ce que je suis, pharaon, et fantôme, malheureusement !
- C'est bien triste, en effet, persifla Linda. Je ne vous crois toujours pas !
L’individu mystérieux sourit tristement.
- Eh bien, ma chère, ma visite chez vous aura été de courte durée. C'est dommage, vous auriez pu apprendre de moi beaucoup de choses sur l'Egypte ancienne. Et si je vous dis que je peux redevenir en un clin d'œil une statuette de vingt centimètres sur cinq, croirez-vous que je suis Pharaon ?
- Absolument, allez-y !
- Avant de disparaître, je veux vous laisser un petit souvenir. Après tout, vous êtes charmante, vous auriez pu faire une délicieuse quatrième épouse. »

Il lui tendit son mekes, petit rouleau de papyrus finement plié, sourit... et s'évapora. Linda n'en croyait pas ses yeux. L'homme avait disparu dans un nuage d'encens. Sur le fauteuil du salon se tenait à présent, bien sage, la petite statuette cuivrée.

Dans la main, Linda avait le rouleau de papier que lui avait laissé l'étrange apparition. Elle avait suffisamment étudié les hiéroglyphes pour comprendre globalement le texte, c’était un poème, un bien joli poème :

Beau songe,
Couronne d'or,
Serpent dressé
A l'ombre pharaonne.

S'animant doucement,
Nuage sarcophage,
Étrange apparition
De l'en-deçà du temps.

Et voici le sourire
Sur la lèvre de sable,
Éternité vivante
Et rose de jadis.

Linda s’assit sur le bord du fauteuil. Elle était bouleversée. Se pouvait-il que… Et ce ravissant poème, qu’est-ce que tout cela signifiait ? Des larmes se mirent à couler doucement sur ses joues, elle était épuisée, elle s’endormit insensiblement.

Le lendemain matin, la sonnerie stridente du réveil la réveilla brutalement. Bizarrement, elle était assise dans le salon, tenant sa petite statuette égyptienne dans les mains. La mémoire lui revint. Mais pas de mekes, pas de rouleau de papyrus, pas de charmant poème. Résonnait encore dans sa mémoire la voix chaude et mélodieuse de Pharaon, doucement moqueuse. Avait-elle rêvé tout cela ? Probablement. Il était l’heure de se préparer si elle ne voulait pas être en retard à son travail à la Bibliothèque Nationale. Ce qu’elle fit, sans s’attarder davantage sur ce rêve étrange.

FIN

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
astéria admin
Admin
avatar

Messages : 614
Date d'inscription : 03/07/2017
Localisation : à l'est de mon coeur

MessageSujet: Re: Linda et la Statuette   Sam 7 Oct - 19:22

vous avez ma totale admiration, je n'ai pas d'autres mots
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-mots-brouillon.forumactif.com
celineb

avatar

Messages : 762
Date d'inscription : 21/09/2017
Localisation : Hauts-de-France

MessageSujet: Re: Linda et la Statuette   Sam 7 Oct - 20:13

Merci beaucoup, je suis très touchée !

Mais c'est peu de chose, juste quelques mots, un peu arrangés !

Belle soirée à vous !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Linda et la Statuette   

Revenir en haut Aller en bas
 
Linda et la Statuette
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Linda Berdoll : M. Darcy Takes a Wife : Pride and Prejudice
» Statuette en régule - ST-JOSEPH portant l'Enfant Jésus - XXème
» Statuette ST-JOSEPH portant l'Enfant Jésus - XXème (en régule)
» Statuette Ste-Anne en régule - XXème
» statuette d'autel portatif XIXe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La poésie dans tous ses états :: nouvelles, histoires-
Sauter vers: